Market Analytics
Search Price Results
Wish

Antoine Louis Barye (Français, 1796-1875), Guerrier Tartare arrêtant son cheval

[ translate ]

Lot 30

Antoine Louis Barye (Français, 1796-1875)
Guerrier Tartare arrêtant son cheval

Bronze à patine verte antique aux reflets métalliques.
Signé "Barye" à la base au niveau de l'antérieur droit.
Modèle créé en 1845, épreuve posthume, sans doute de Barbedienne.

Haut. 35,5 cm.

Provenance: collection particulière, acquis auprès de M. Mauvy, antiquaire à Loches dans les années 1990.

Antoine Louis Barye. A bronze sculpture of a Tatar warrior on horseback. Signed. A posthumous cast, probably by Barbedienne, of a model created in 1845.

Oeuvre en rapport: Antoine Louis Barye, Guerrier Tartare à cheval, 1845, Haut. 34,5 Larg. 35,5 cm, Musée d'Orsay, OA 6368.

Bibliographie:
- Michel Poletti, Alain Richarme, "Barye. Catalogue raisonné des sculptures", Paris, Gallimard, 2000, n°10, p. 76 ;
- Pierre Kjellberg, "Les bronzes du XIXe siècle, dictionnaire des sculpteurs", Paris, Editions de l'Amateur, 1987, p. 56 n° 4 ;
- Anne Pingeot, Antoinette Le Normand-Romain, Laure de Margerie, "Catalogue sommaire illustré des sculptures", Paris, Réunion des musées nationaux, 1986, p. 47.

Le "Guerrier Tartare arrêtant son cheval", dont une épreuve est conservée au Musée d'Orsay, est une figure emblématique dans l'oeuvre romantique de Barye. Célébré pour sa sculpture animalière à partir du Salon de 1831 avec son "Lion dévorant un gavial", il s'inscrit ici dans la tradition de la sculpture équestre.
Barye crée le modèle en 1845 et le nomme tout d'abord "cavalier chinois". Il en modifie plusieurs fois les états, en reprenant l'allure du cheval, travaillant son harnachement et gonflant le soufflet du casque pour en renforcer la fougue. Il offre avec ce travail une image mouvementée et synthétique d'un cheval demi-sang tête baissée, dont l'énergie est maîtrisée par son cavalier. Les fontes anciennes, tirées par l'atelier de Barye entre 1858 et 1875, présentent un bronze riche en cuivre, dont la densité offre une ciselure nerveuse rehaussée par une patine stable dans le temps, dont les teintes varient pour chaque exemplaire.

[ translate ]

View it on
Sale price
Unlock
Estimate
Unlock
Time, Location
26 May 2024
France, Montbazon
Auction House
Unlock

[ translate ]

Lot 30

Antoine Louis Barye (Français, 1796-1875)
Guerrier Tartare arrêtant son cheval

Bronze à patine verte antique aux reflets métalliques.
Signé "Barye" à la base au niveau de l'antérieur droit.
Modèle créé en 1845, épreuve posthume, sans doute de Barbedienne.

Haut. 35,5 cm.

Provenance: collection particulière, acquis auprès de M. Mauvy, antiquaire à Loches dans les années 1990.

Antoine Louis Barye. A bronze sculpture of a Tatar warrior on horseback. Signed. A posthumous cast, probably by Barbedienne, of a model created in 1845.

Oeuvre en rapport: Antoine Louis Barye, Guerrier Tartare à cheval, 1845, Haut. 34,5 Larg. 35,5 cm, Musée d'Orsay, OA 6368.

Bibliographie:
- Michel Poletti, Alain Richarme, "Barye. Catalogue raisonné des sculptures", Paris, Gallimard, 2000, n°10, p. 76 ;
- Pierre Kjellberg, "Les bronzes du XIXe siècle, dictionnaire des sculpteurs", Paris, Editions de l'Amateur, 1987, p. 56 n° 4 ;
- Anne Pingeot, Antoinette Le Normand-Romain, Laure de Margerie, "Catalogue sommaire illustré des sculptures", Paris, Réunion des musées nationaux, 1986, p. 47.

Le "Guerrier Tartare arrêtant son cheval", dont une épreuve est conservée au Musée d'Orsay, est une figure emblématique dans l'oeuvre romantique de Barye. Célébré pour sa sculpture animalière à partir du Salon de 1831 avec son "Lion dévorant un gavial", il s'inscrit ici dans la tradition de la sculpture équestre.
Barye crée le modèle en 1845 et le nomme tout d'abord "cavalier chinois". Il en modifie plusieurs fois les états, en reprenant l'allure du cheval, travaillant son harnachement et gonflant le soufflet du casque pour en renforcer la fougue. Il offre avec ce travail une image mouvementée et synthétique d'un cheval demi-sang tête baissée, dont l'énergie est maîtrisée par son cavalier. Les fontes anciennes, tirées par l'atelier de Barye entre 1858 et 1875, présentent un bronze riche en cuivre, dont la densité offre une ciselure nerveuse rehaussée par une patine stable dans le temps, dont les teintes varient pour chaque exemplaire.

[ translate ]
Sale price
Unlock
Estimate
Unlock
Time, Location
26 May 2024
France, Montbazon
Auction House
Unlock