Search Price Results
Wish

LOT 18

GEORGES REMI DIT HERGÉ (1907-1983)

[ translate ]

GEORGES REMI DIT HERGÉ (1907-1983) Planches de travail originales (« crayonnés ») pour les pages 45 et 46 de Vol 714 pour Sydney, figurant respectivement au recto et au verso de la même feuille de papier à dessin et réalisées en 1966. La planche de travail portant le chiffre 46 est assortie d'une dédicace écrite à l'encre de chine, signée et datée par Hergé : «7.8.71. A Hubert O'Brien, en très amical souvenir ». Mine de plomb et crayon rouge. Encadré. H 55 x L 36.5 cm Historique Vol 714 pour Sydney fut d'abord prépublié dans le journal Tintin du 27 septembre 1966 au 28 novembre1967 avant de paraître en album aux Éditions Casterman en 1968 Provenance et état Collection particulière. Pièce acquise en vente publique en novembre 2013 Pièce en parfait état de conservation. Synopsis 22ème album de la série, publié en 1968 aux Éditions Casterman. Dans cette aventure Tintin et ses compagnons, Milou, le capitaine Haddock et le professeur Tournesol doivent se rendre à Sydney. Lors d’un transit à Jakarta ils rencontrent Piotr Szut, le fameux pilote d’avion déjà croisé dans l’album Coke en stock, qui est cette fois le pilote du milliardaire Laszlo Carreidas, inspiré par le richissime avionneur Marcel Dassault, surnommé dans l’album l’homme qui ne rit jamais. Invités à voyager dans l’avion privé de Laszlo Carreidas, qui est détourné par l’équipage à la solde de Rastapopoulos, notre groupe de voyageurs atterrit sur l’ile volcanique de Pulau-pulau Bompa afin de contraindre Laszlo Carreidas à divulguer ses codes bancaires. Après multiples péripéties, nos voyageurs réussissent à s’enfuir guidés par une intuition mystérieuse de Tintin due aux ondes télépathiques de Mik Ezdanitoff. Ils progressent dans un ancien temple cachant un passage secret qui s’ouvre par une idole aux traits extraterrestres et dont le mécanisme emprisonne le chapeau de Laszlo Carreidas guidant ainsi les poursuivants. Ceux-ci font exploser à la dynamite le passage qui vient de se refermer provoquant alors le réveil du volcan sous lequel ils se trouvent. Notre deux crayonnés se situent à ce moment de l’action, peu de temps avant que nos protagonistes ne soient secourus par des extraterrestres. Planche 45 On y voit la rencontre entre nos protagonistes et Mik Ezdanitoff (ici dénommé Jacques Gerbier,inspiré par le cofondateur de la revue Planète, Jacques Bergier, spécialisé dans les phénomènes paranormaux) qui explique être à l’origine des ondes télépathiques et pouvoir les sauver avec le concours d’extraterrestres sous les foudres d’un capitaine Haddock dubitatif. Nos héros sont largement représentés, Tintin 12 fois, Haddock 14 fois, Tournesol 1 fois, Milou 2 fois. De nombreuses annotations en marge nous montrent tant les recherches de nom concernant Gerbier que des études de cases et de dessins non publiés dans l’album. Planche 46 Alors que Laszlo Carreidas se rend compte avec émoi qu’il a perdu son chapeau, Jacques Gerbier lui fabrique par télépathie un chapeau immatériel, créant une situation paradoxale qui provoque le sourire inattendu du personnage milliardaire. Ce gag mettant en scène Laszlo Carreidas et son chapeau Bross et Clackwell constitue un des moments célèbres de l’histoire. Nos héros sont bien représentés, Tintin 3 fois, Haddock 3 fois. En marge divers dessins, croquis et essais illustrant encore la force de proposition de Hergé. Dialogues et détails graphiques Les très nombreux dialogues et argumentaires démontrent une fois de plus les qualités d’anticipation de Hergé, qui illustre les possibilités humaines à s’affranchir de la planète Terre. Ainsi, après Objectif Lune, paru en 1953, et On a marché sur la lune, paru en 1954, ce sont les ondes télépathiques et l’intervention des extraterrestres qui sont salutaires à nos héros. Il convient de noter que lors de l’édition de l’album, certaines modifications seront apportées : page 45 : en haut du crayonné apparaît le nom "Korsakoff", qui est remplacé par Mik Ezdanitoff dans l'album : il se présente aussi dans la case 2 du crayonné comme Jacques Gerbier, et non pas comme Mik Ezdanitoff comme dans l'album ; la case 4 n'est pas du tout la même, ni les cases 6, 8 et 9 ; la demi-case supérieure 12 du crayonné correspond à la 10 de l'album ; puis à partir de la demi case inférieure de la case 12 du crayonné, plus rien ne correspond. page 46 : la demi-case supérieure du crayonné est absente dans l'album ; la demi-case supérieure n° 8 n'est pas la même ; les dessins sous la ligne des cases du bas du crayonné n'apparaissent pas dans l'album.

[ translate ]

View it on
Estimate
Unlock
Time, Location
17 Feb 2024
France, Paris
Auction House
Unlock

[ translate ]

GEORGES REMI DIT HERGÉ (1907-1983) Planches de travail originales (« crayonnés ») pour les pages 45 et 46 de Vol 714 pour Sydney, figurant respectivement au recto et au verso de la même feuille de papier à dessin et réalisées en 1966. La planche de travail portant le chiffre 46 est assortie d'une dédicace écrite à l'encre de chine, signée et datée par Hergé : «7.8.71. A Hubert O'Brien, en très amical souvenir ». Mine de plomb et crayon rouge. Encadré. H 55 x L 36.5 cm Historique Vol 714 pour Sydney fut d'abord prépublié dans le journal Tintin du 27 septembre 1966 au 28 novembre1967 avant de paraître en album aux Éditions Casterman en 1968 Provenance et état Collection particulière. Pièce acquise en vente publique en novembre 2013 Pièce en parfait état de conservation. Synopsis 22ème album de la série, publié en 1968 aux Éditions Casterman. Dans cette aventure Tintin et ses compagnons, Milou, le capitaine Haddock et le professeur Tournesol doivent se rendre à Sydney. Lors d’un transit à Jakarta ils rencontrent Piotr Szut, le fameux pilote d’avion déjà croisé dans l’album Coke en stock, qui est cette fois le pilote du milliardaire Laszlo Carreidas, inspiré par le richissime avionneur Marcel Dassault, surnommé dans l’album l’homme qui ne rit jamais. Invités à voyager dans l’avion privé de Laszlo Carreidas, qui est détourné par l’équipage à la solde de Rastapopoulos, notre groupe de voyageurs atterrit sur l’ile volcanique de Pulau-pulau Bompa afin de contraindre Laszlo Carreidas à divulguer ses codes bancaires. Après multiples péripéties, nos voyageurs réussissent à s’enfuir guidés par une intuition mystérieuse de Tintin due aux ondes télépathiques de Mik Ezdanitoff. Ils progressent dans un ancien temple cachant un passage secret qui s’ouvre par une idole aux traits extraterrestres et dont le mécanisme emprisonne le chapeau de Laszlo Carreidas guidant ainsi les poursuivants. Ceux-ci font exploser à la dynamite le passage qui vient de se refermer provoquant alors le réveil du volcan sous lequel ils se trouvent. Notre deux crayonnés se situent à ce moment de l’action, peu de temps avant que nos protagonistes ne soient secourus par des extraterrestres. Planche 45 On y voit la rencontre entre nos protagonistes et Mik Ezdanitoff (ici dénommé Jacques Gerbier,inspiré par le cofondateur de la revue Planète, Jacques Bergier, spécialisé dans les phénomènes paranormaux) qui explique être à l’origine des ondes télépathiques et pouvoir les sauver avec le concours d’extraterrestres sous les foudres d’un capitaine Haddock dubitatif. Nos héros sont largement représentés, Tintin 12 fois, Haddock 14 fois, Tournesol 1 fois, Milou 2 fois. De nombreuses annotations en marge nous montrent tant les recherches de nom concernant Gerbier que des études de cases et de dessins non publiés dans l’album. Planche 46 Alors que Laszlo Carreidas se rend compte avec émoi qu’il a perdu son chapeau, Jacques Gerbier lui fabrique par télépathie un chapeau immatériel, créant une situation paradoxale qui provoque le sourire inattendu du personnage milliardaire. Ce gag mettant en scène Laszlo Carreidas et son chapeau Bross et Clackwell constitue un des moments célèbres de l’histoire. Nos héros sont bien représentés, Tintin 3 fois, Haddock 3 fois. En marge divers dessins, croquis et essais illustrant encore la force de proposition de Hergé. Dialogues et détails graphiques Les très nombreux dialogues et argumentaires démontrent une fois de plus les qualités d’anticipation de Hergé, qui illustre les possibilités humaines à s’affranchir de la planète Terre. Ainsi, après Objectif Lune, paru en 1953, et On a marché sur la lune, paru en 1954, ce sont les ondes télépathiques et l’intervention des extraterrestres qui sont salutaires à nos héros. Il convient de noter que lors de l’édition de l’album, certaines modifications seront apportées : page 45 : en haut du crayonné apparaît le nom "Korsakoff", qui est remplacé par Mik Ezdanitoff dans l'album : il se présente aussi dans la case 2 du crayonné comme Jacques Gerbier, et non pas comme Mik Ezdanitoff comme dans l'album ; la case 4 n'est pas du tout la même, ni les cases 6, 8 et 9 ; la demi-case supérieure 12 du crayonné correspond à la 10 de l'album ; puis à partir de la demi case inférieure de la case 12 du crayonné, plus rien ne correspond. page 46 : la demi-case supérieure du crayonné est absente dans l'album ; la demi-case supérieure n° 8 n'est pas la même ; les dessins sous la ligne des cases du bas du crayonné n'apparaissent pas dans l'album.

[ translate ]
Estimate
Unlock
Time, Location
17 Feb 2024
France, Paris
Auction House
Unlock